Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je suis une Légende, de Matheson

Je suis une légende

de Richard Matheson

Né en 1926, Richard Matheson a débuté une carrière de journaliste avant de se tourner vers l'écriture. Il a acquis sa renommée dans le monde de la science-fiction grâce à deux romans devenus des classiques du genre : Je suis une légende et L'homme qui rétrécit, tous deux adaptés au cinéma.

 
51G1eKvATUL. SL500 AA300

Résumé :

Chaque jour, il doit organiser son existence solitaire dans une cité à l'abandon, vidée de ses habitants par une étrange épidémie. Un virus incurable qui contraint les hommes à se nourrir de sang et les oblige à fuir les rayons du soleil...

Chaque nuit, les vampires le traquent jusqu'aux portes de sa demeure, frêle refuge contre une horde aux visages familiers de ses anciens voisins ou de sa propre femme.

Chaque nuit est un cauchemar pour le dernier homme, l'ultime survivant d'une espèce désormais légendaire.

 

 

 

Mon avis

Ce roman est loin d'être une simple histoire de vampires.  Certes, le thème du vampirisme est présent, mais exploité de manière bien différente des herzats de Bit-Lit actuels et souvent purement commerciaux. Matheson donne un fondement scientifique (bactériologique) à ce fléau et n’explique pas l’existence des vampires «fantastiquement». Différent également de son illustre aîné «Dracula» de Bram Stoker, quant à sa finalité, dans ‘Je suis une Légende» l’enjeu ne se cantonne pas à donner des frissons ou de conter une histoire qui sera une référence du genre. Non, Matheson nous invite à une réflexion sur la différence, sur la définition et les contours de la norme ou de la normalité, mais nous brosse également le magnifique portrait d’un homme confronté à la solitude la plus absolue.

Un roman qui dépeint des sentiments de frustration et d’ angoisses, et qui nous offre aussi quelques moments moment d’espoir ( la présence du chien), et une émotion omniprésente, parfois très poignante.

Matheson c’est aussi une belle maîtrise qui donne beaucoup de profondeur à son roman sans le moindre artifice ou sophistication. Une plume en fait assez sèche et simple qui reflète parfaitement l’ambiance unique de ce roman. Un exercice difficile en soi quand on pense à son efficacité et le lot d’émotion qu’il éveille.

Bref, c’est un classique très prenant qui fut l'objet de plusieurs adaptations cinématographiques plus ou moins fidèles.

 

mod_article12243783_1.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :