Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Paille dans l'Oeil de Dieu

41fnZ+C7dIL. SS500Titre : La Paille dans l’oeil de Dieu

 

Résumé :
«Au fond de l'espace, dans plus d'un millénaire...
Près de quatre siècle de barbarie ont suivi l'effondrement du Premier Empire de l'Homme. Avec l'avénement du nouvel Empire et la fin des terribles Guerres de Sécession, la paix semble revenue dans l'univers humain et ses deux cents mondes habités, sous la férule indéfectible de la Marine Impériale. Mais quelques chose s'approche. Un objet inconnu qui ressemble à une gigantesque voile solaire, un vaisseau résolument inhumain.»

Il s’agit du  premier contact des humains avec avec une espèce extraterrestre qui vit dans une partie de la Galaxie éloignée - plus exactement située dans la Paille de Dieu.
Une expédition est mise sur pied afin de rencontrer ces êtres vivants.  Elle est composée de militaires, de scientifiques et de civils. Leur cohabitation est source de frictions en raison des préjugés des uns sur les autres et surtout avec des scientifiques franchement anti-militaristes.
En effet, ces hommes à la gâchette facile ont la réputation universellement répandue de tirer d'abord et de causer ensuite. Mais au final, ils se révèleront plus réfléchis que leurs détracteurs...

Les premières rencontres - plutôt amicales - vont révéler une race complexe, et une société très différente des humains : organisée, pacifique, cultivée... à moins que ces pailleux (les ET) ne dissimulent non seulement leur véritable nature, mais aussi leur motivation sous-jacente...

Auteur : Larry Niven & Jerry Journelle
Larry Niven est un auteur essentiellement connu pour sa série de l'anneau monde, dont le premier tome a été primé ( les prix Hugo et Locus en 1971, et le prix Nebula en 1970).  Il est considéré comme l'un des fondateurs du space opera militaire. Jerry Pournelle a travaillé avec la NASA,  il est un des vecteurs de la psychologie du livre.

Edition :
Le Belial - 640 pages - Novembre 2005

 



Critique :
Initialement, intéressée par un roman triplement primé ( fait rare), je n’avais lu de Larry Niven que l’Anneau Monde. Et j’avais été franchement déçue.: il a mal vieilli.

C’est avec une certaine réserve que j’ai ouvert les premières pages de «La Paille», et j’ai achevé les dernières quelques jours plus tard, parfaitement enchantée de mon immersion.

Ce roman relate le fameux et tant attendu premier contact avec une race extraterrestre, mais d’une manière originale et intelligente.  La civilisation pailleuse dépeinte est structurée, différente de la notre bien que nous partagions certaines similitudes. Les ET dotés d’une technologie plus avancée ne sont pas, au choix, totalement belliqueux ou les êtres pacifiques omniscients que l’on rencontre généralement!
Malgré cette technique et cette intelligence, la communication n’est pas aisée entre les deux races, et comprendre ou déduire les motivations des pailleux s’avère délicat ( qui ne font pas mieux!).
De là à conclure que finalement l’autre n’est pas si différent de soi, ou le contraire...
 
Les personnages sont attachants.  Les auteurs ont réussit à leur donner du caractère avec des qualités et des défauts - certains ont de forts préjugés- mais ils ne tombent pas dans l’excès ni la caricature.

Le protagoniste principal, Rod Blaine, est le capitaine du vaisseau spatial chargé de l’aspect logistique et sécurité de la mission. C’est un bon chef : compétent et charismatique, mais peu doué en relations «diplomatiques».  Les scientifiques civils, et particulièrement le responsable, vont avoir des réticences à composer avec les militaires en général et leur environnement (procédures, discipline, formalisme, psychologie,...).
Or, la réussite de ce contact et la sécurité de tous dépendent de Rod Blaine et de sa capacité à fédérer, convaincre, et de la faculté des scientifiques à faire fi de leurs préconceptions.

Ce roman est écrit de mains de maîtres, ciselé au cordeau et scientifiquement et techniquement bien documenté.  L’univers est riche, l’ambiance parfaitement dosée, la civilisation cohérente et le premier contact original et plein de surprises...



Slogan :  Une référence du genre



 

 

65254762

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :