Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hero - BSG S3-08

 

 

Tigh is back 

Cet épisode rompt quelque peu avec les précédents. BSG fait une brève excursion dans le passé d’un membre clé de la série, et nous apporte un éclairage nouveau, sur lui, mais aussi sur l’ambiance d’avant guerre chez les coloniaux. Même si certaines maladresses réduisent sa portée et son impact, il demeure un  bon épisode.

                              
Il annonce également le retour du colonel Tigh.

1 le vaisseau Cylon : enquête d’importance.

                              
Entre le voile de la vie et de la mort, D'Anna Biers aperçoit 5 silhouettes, et nous laisse clairement comprendre sa surprise, son ébahissement et sa joie. Je pense qu'il s'agit des 5 cylons "manquant"; ils sont à priori d'une importance capitale, et un grand mystère les entoure... à tel point qu’ils deviennent un objet de curiosité  et de quête pour l’un d’entre eux.

 

La mise en scène est très symbolique, les rêves, la fin de ligne ‘end of line’, mais c’est efficace et renforce notre curiosité. Il faut dire que cette cylon est d’une curiosité insatiable, un peu déjantée avec son exploration du sexe, de la mort et de la résurrection.

                              Apparté : chapeau à l'équipe, c'est bien la première fois que je vois un ménage à trois dans une série de ce style (non loufoque), surtout en songeant que les USA sont assez prudes en la matière.....
                              

2 L’arrivée de Bulldog : entrevue du déclenchement des hostilités?


Une évasion. Des retrouvailles. La découverte d'une action douteuse ayant entraînée de graves conséquences. Une tentative de vengeance.

                              

Bulldog est un officier qui a servi sous les ordres d’Adama, qui s’est fait descendre où il n’aurait pas du être et qui s’est fait capturé par les cylons en patrouille dans la zone. Il s’est échappé en tuant d’un magistral coup de poing un n°3.

Adama se souvient que l’Amirauté à ordonner cette mission d’espionnage, et par conséquent prend peu à peu conscience que l’échec de la mission, la découverte de cet intrus au-delà de la ligne d’armistice a peut-être provoqué le déclenchement des hostilité, car il s’agissait de la part des coloniaux d’un véritable acte de guerre.

Nous autres spectateurs savons pertinemment que cette guerre est planifiée depuis de nombreuses années; et pour appuyer ce concept, les scénaristes font en sorte que la mission top secret se déroule 1 an avant l'attaque, c'est-à-dire, 1 an après l'infiltration de n°6...

Le noir secret d'Adama ne brise pas le charisme du personnage ni sa probité. Il n'y est pour rien.

Cet épisode nous éclaire sur quelques points.

Nous savons maintenant que la situation et les rapports entre la présidence et les militaires étaient tendus, que ces derniers n’avaient pas confiance en Adar et qu’ils pensaient (à juste titre) que les coloniaux dormaient sur leurs lauriers.

 De là à penser que l’Amirauté avait en son sein des va-t-en guerre, il n’y a qu’un pas. Qui sait quelles autres actions a-t-elle a menée en douce ?

                              

« Hero » nous apporte aussi de nouveaux éléments concernant Adama, et nous pouvons le comprendre davantage, notamment l'attachement particulier et implacable que Bill éprouve à ne laisser personne derrière (saison 1). Cette expérience passée lui laissé beaucoup d'amertume et de culpabilité.



Maintenant, revenons sur cette certitude d'Adama. Sa responsabilité et son sentiment de  culpabilité. Je vous rappellerai le sombre et surprenant discours qu’il a prononcer dans la mini série à la cérémonie.       

Nous sentons très bien qu'Adama se sent responsable, qu'il culpabilise depuis de nombreux épisodes, sans doute inconsciemment depuis le début, même s'il dénit cet état d’esprit devant Sharon. Une culpabilité, par nature est totalement irrationnelle, incontrôlable, irraisonnée.

                              

 Elle est d’autant plus amère et prenante pour un Adama avec un sens de l’honneur et une moralité aussi prononcés.

 



L'histoire de Bulldog n'en est que le catalyseur. Et je vois cet épisode comme une continuité, un crescendo dans un arc particulier d'Adama. Il faut attendre que sa bulle éclate!
                                    
Les cylons sont les champions de la manipulation!

3 Mythologie BSG

La chronologie n'est pas parfaite mais moins incohérente que ce que j'ai pu lire.

L'attaque des Colonies s'est passée, il y a entre 2 ans et au maximum 2 ans et demi.

La mission top secret de Bulldog a échoué 1 an avant l'attaque, soit il y a 3 ans et demi au maximum, et Adama commandait le BSG  Walkyrie. Donc durant l'année ##348. (Cet échec a coûté sa fin de carrière à Adama, il a dû être muté sur le Battlestars Galactica très peu de temps après... Fait ô combien réaliste!)
                                 
Ils sont en ##350 ou ##351.

Pour ce qui est des liens entre les différents personnages et la durée de leur service sous les ordres d'Adama, dans l'Armée et dans la Marine en particulier (à quoi fait plus ou moins référence BSG, the Old Man = le Pacha), plusieurs officiers et officiers mariniers peuvent être affectés simultanément sur le même bâtiment surtout s'ils sont co-optés.
Ainsi, il n'est pas anormal, ni surprenant que Tigh, Kelly, Gaeta, Tyrol servent sous ses ordres depuis plusieurs années, sans pour autant avoir servi spécifiquement sur Galactica.
                                 


Le thème principal de l’épisode est donc la culpabilité.

4 les relations entre personnages

Adama/Tigh Une évolution bienvenue de Tigh!

La relation entre les anciens amis (temporaire) est a priori consommée. Bill vient voir Tigh après l’arrivée de Bulldof, et il se montre dur et vindicatif.

                        

« Es-tu venu voir ton ami ou ton XO ? Car la dernière fois que j’ai vérifié, je n’étais ni l’un ni l’autre. »

 

Il est vache car il vend son patron quand même, mais il finit par mettre sa rancoeur et son amertume au placard, et va jusqu'à faire le premier pas en fin d'épisode. Il va pouvoir se confier à Bill au sujet d'Ellen. Il a besoin de parler. C’est lui qui se rachète et sauve son ami.

                           

Adama/Lee
Les liens père fils sont en bonne voie, car c'est à Lee que Bill choisit de confier sa détresse et son secret. Une attitude qui a surpris Apollo car, il n’est pas en mesure de trouver les mots justes pour le convaincre de prendre au moins du recul.

                           

Bill et Laura.

Mais, elle tente de l'amadouer!!! Elle flirte avec lui ! Avec ses sourires, ses postures...
                           
Bref, c'est elle la voix de la raison! Et malgré des propos durs "...même si cela doit vous tuer", elle le considère réellement comme Héro. Le châtiment est parfait, pour un homme d'honneur et de grands principes comme Adama.

 

Cette scène est un parfait parallèle avec celle entre Adama et Tyrol dans la saison 2, durant laquelle l'amiral le sanctionne d'une manière presque similaire. Et avec celle en fin de saison 2 où Adama la convainc de ne pas truquer les élections. Similitude dans la sanction, puis dans les postures et l’inversement des rôles.
                           
Je rajouterais, que Roslin sait parfaitement s'y prendre avec son Amiral. Ils se connaissent très bien. Elle devine quand il lui ment, elle sait le faire plier.

                                   

5 Les plus et les moins

- Que le raider cylon puisse communiquer avec le Galactica est un peu gros, mais passons, nous savons que les cylons ont largement facilité et encouragé cette évasion.

- A priori, les cylons savent où se trouve la Flotte. Pourquoi n'attaquent-ils pas?

- Starbuck va voir directement Tigh après sa découverte. C’est un peu éculé et destiné à renforcer le suspens.
                                 
- Des scènes interverties à la fin, mais l'épisode est bien plus satisfaisant de cette manière.
                              
- j'ai adoré la violence contenue dans le geste de colère d'Adama. Parfait!
                              
- 2 scènes particulièrement brillantes : Adama / Roslin dans C1 et Adama/ Tigh à la fin.
                              

                             

En conclusion :

Episode assez classique et dans sa conception et dans sa réalisation. Bien ficelé. De bons moments, d’excellentes scènes qui nous montrent le talent des acteurs, mais relativement moyen au niveau du scénario, il n'ajoute pas grand'chose à ce que l'on savait déjà de William Adama.

                               


Acteurs                      2/2
Direction                   1,5/2
Scénario                    1/2         Note générale : 7/10
Mythologie bsg         1/2
Originalité                 0,5/1
Photo,music              1/1

 

Note générale : 7/10

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :